fbpx
resilient, resilience, strong

Epuisement professionnel, résilience et théorie de l’autodétermination

Amandine Delire

Amandine Delire

Quels sont les liens entre l'épuisement professionnel, la capacité de résilience et l'autodétermination?

Quels sont les liens entre l’épuisement professionnel, la capacité de résilience et l’autodétermination?

Quand vous parlez d’épuisement professionnel, vous pouvez parler d’un autre terme, le burn-out professionnel. Il est déterminé par plusieurs facteurs externes:

  • Le contenu du travail
  • Les conditions de travail
  • Le climat du travail
  • La reconnaissance des collègues et de la hiérarchie

Ainsi, beaucoup de recherches ont démontré que des exigences trop élevées sont directement corrélées avec un taux plus élevé d’épuisement professionnel.

Au contraire, un climat de travail sain permet d’atténuer cette tendance.

Si les travailleurs ne perçoivent pas de justice organisationnelle dans l’entreprise, ils auront plus vite tendance à se sentir déprimés et/ou épuisés.

Le soutien social perçu, que ce soit de la hiérarchie ou des collègues, diminuerait le risque d’épuisement professionnel.

Tous ces facteurs sont des éléments extérieurs à la personne. Il existe également des caractéristiques internes qui peuvent aider à combattre le burn-out :

L’épuisement professionnel et la résilience

La résilience est la « capacité d’une personne ou d’un groupe à se développer bien, à continuer à se projeter dans l’avenir en dépit d’« événements déstabilisants, de conditions de vie difficiles, de traumatismes sévères » (Boris Cyrulnik).

Elle serait formée de trois composantes :

  • Le sentiment d’efficacité et de contrôle
  • L’optimisme
  • La tendance de la personne à se sentir « grandir » y compris avec des évènements stressants

Ces composantes font partie d’un continuum d’éléments de la personnalité des individus.

Plus elles sont fortes, plus la personne aura des facilités à faire appel à ses ressources intérieures pour faire face à l’adversité.

« La résilience a un effet préventif sur la santé psychologique au travail et permet de faire face au stress professionnel (Smith, Tooley, Christopher & Kay, 2010 ; Zacharyas, 2013). »[1]

L’épuisement professionnel et l’autodétermination

« La théorie de l’autodétermination soutient que les êtres humains ont des besoins psychologiques fondamentaux et que leur satisfaction est essentielle à leur croissance, à leur intégrité, et à leur bien-être » (Laguardia & Ryan, 2000)

Ces besoins sont les suivants :

  • L’autonomie
  • Le sentiment de compétence
  • Le sentiment d’appartenance sociale

L’environnement de travail a un effet direct sur ces trois besoins.

Soit il les favorise, soit il ne les favorise pas mais ne les néglige pas, soit il les néglige et ne permet pas à la personne de les assouvir correctement.

Des recherches ont démontré qu’il existe un lien direct entre la résilience et les besoins d’autonomie et de sentiment de compétence.

Plus elle est grande, plus ces besoins sont satisfaits.

Et plus ces besoins sont satisfaits, moins l’épuisement émotionnel est présent.

Comment pouvez-vous agir?

L’épuisement professionnel, la résilience et l’autodétermination sont directement liés les uns aux autres.

Avec tous ces éléments, vous pouvez observer que la survenue d’un burn-out provient de différents facteurs.

Nous pouvons le combattre en prenant la problématique sous plusieurs angles:

  • L’amélioration des facteurs externes à l’individu que sont le contenu du travail, les conditions, le climat et la reconnaissance des pairs
  • L’augmentation de la résilience de la personne
  • La prise en charge des besoins essentiels que sont l’autonomie, le sentiment de compétence et le sentiment d‘appartenance sociale

Le travail que vous pouvez commencer avec un thérapeute prendra en compte tous ces facteurs pour établir une stratégie qui vous conviendra au mieux . N’hésitez pas à entamer vous-même une réflexion sur tous ces points afin d’envisager tous les angles de la situation.


[1] Charge de travail, justice, soutien et résilience : quels effets sur l’épuisement professionnel des travailleurs sociaux et quelles médiations par la satisfaction des besoins ? , Naouele Bouterfas, Pascale Desrumaux, Nathalie Leroy-Fremont, Méthode Boudenghan, Les cahiers internationaux de psychologie sociale, 2016/2, PP. 117-207.

Partagez:

Facebook
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres Articles/Vidéos

brain, mind, mindfulness

Traiter les traumatismes par la PNL

Connaissez-vous la définition d’un traumatisme ? C’est un état provoqué par un évènement dit « traumatique », c’est-à-dire lorsqu’une personne se retrouve confrontée à : la mort la peur de mourir l’impuissance complète ou lorsque son intégrité physique et/ou psychique est menacée « Cette définition est très vaste, ces évènements peuvent apparaître sous différentes formes, notamment : Un accident Une agression physique

coronavirus, virus, mask

Les peurs et la pandémie

La peur est un émotion de base : elle est très importante car elle a le rôle de vous prévenir d’un danger. Elle peut être individuelle ou collective, et elle suscite une réaction directe lorsqu’une personne  ou un groupe la ressent. Que se passe-t-il lors d’un épisode de pandémie mondiale, qui active nécessairement une peur collective

Réflexions sur la souffrance au travail aujourd’hui

Est-il encore possible d’être heureux.se au travail, de nos jours ? Aujourd’hui, je vous propose une réflexion sur les facteurs du monde du travail qui aideraient/ n’aideraient pas à l’épanouissement personnel et professionnel. La dépossession: qu’est-ce que c’est? Dans l’organisation originelle du travail, dans la majorité des cas, chaque personne réglait ses conflits en face à

Retour haut de page
Presque fini ! 77%

Rejoins des centaines d'inscrits !

Inscris-toi à ma newsletter pour être informé.e de tous mes ateliers, conférences et retraites en priorité !